Rosa Damascena, reine des fleurs des temps antiques, demeure sur les terres bulgares depuis des millénaires. C'est dans la vallée des roses, baignée par les eaux  fraiches de la rivière de Toundja et enserrée par les massifs des Balkans, qu'elle prospère. Essence rare et précieuse, elle est désirée par un nombre infini de cueilleurs venus des quatre coins du pays pour arracher son cœur et en savourer ses vertus. C'est à la fin du mois du mai et seulement pendant dix jours, lorsque les chaleurs viennent éclore ses pétales et font suinter son sang, qu'ils cherchent, cueillent, pèsent des tonnes de fleurs pour en extraire des larmes d’or liquide.
 Cette fleur au rose si sauvage et à l’odeur si enivrante recèle un secret : son âme.  En se transformant en or, au gré des machines cylindriques et bruyantes, elle offre la promesse à ceux qui en jouiront l’éternelle jouvence. Ainsi, ils verront en leurs tissus et cellules abîmées, une purification instantanée, effaçant les pénible marques du temps sur leur visage. Cet or les enchantera  dans un bain de volupté, crépuscule et amertume s’éclipseront pour laisser place à une joie effervescente.
Cette soif absolue du rose envoûtant n’est possible qu’au prix d’un dur labeur. Des heures éperdues sont données dès l’aube et jusqu’à la tombée de la nuit, afin de ramasser des millions  de boutons de pétales jusqu’à l’arrachement de son essence, moment d’alchimie tant attendu. Les charrettes se mettent alors en route, transportant une nuée de sacs jusqu’à la distillerie, véritable machine à capturer goûte à goûte l’âme éternelle de la rose. L’or précieux ensuite prisonnier  dans un essaim de petits flacons de cuivre,  voyagera aux quatre  coins du monde et donnera raison à la fleur de l’âge.
La légende dit que l’huile de rose transporte la vie éternelle. Tous les cueilleurs sont toujours là, au même moment de l’année, depuis des siècles, dans l’espoir de sauvegarder à jamais ce fluide exquis : Rosa Damascena.

Géraldine Casinos

L'huile essentielle de Rose, Bulgarie, photo prise avant 1945, image issue des archives Bulgares

Back to Top